Sisu la découverte du courage intérieur made in Finlande

Sisu la découverte du courage intérieur made in Finlande

août 1, 2019 Uncategories 0 Comments

« Sisu », or not « sisu » …telle est la question ?

Une question que vous allez peut-être vous posez d’ici peu car cette nouvelle pensée, venue tout droit de Finlande, fait de plus en plus de bruit par ici.

Ces dernières années nous avons déjà pu observer que l’état d’esprit nordique nous inspirait. Vous avez fort probablement entendu parler du « hygge » l’art de vivre danois, ou encore le « fika » la fameuse et désormais célèbre « pause-café » suédoise. 

Si ces nouvelles pensées sont autant inspirantes est ce peut être parce les pays du Nord de l’Europe sont en tête de classement des pays les plus heureux du monde.

Mais alors quel serait donc le ou les secret(s) de leur philosophie de vie heureuse et harmonieuse ?

Le « Sisu » est un principe finlandais qui pourrait bien nous éclairer sur la question. En un mot le ton est donné pour ces adeptes, mais en ce seul mot plusieurs valeurs, et en priorité celles de courage, résilience, cran, ténacité et persévérance. 

Parce que la vie « n’est pas un long fleuve tranquille », avec elle son lot d’épreuves qu’à travers cette philosophie de vie, les finlandais entendent bien vivre tous ces coups durs avec bien plus de sérénité que nous autres ! 

Cela fait grandement envie, c’est pour cela que nous avons décidé d’aller explorer du côté du grand nord afin de vous en rapporter les secrets les mieux garder. 

Qu’est que le « sisu » ?

Quelles sont les qualités indispensables pour adopter le sisu ?

Pourquoi appliquer le sisu.

Qu’est-ce que le sisu ?

Inutile de chercher une véritable traduction littérale en français puisque nous ne possédons aucun équivalent exact. Néanmoins nous pouvons en faire le portrait afin que vous puissiez donner plus de corps à ce concept.

Son origine est peut-être inscrite dans les gènes des finlandais depuis des générations néanmoins son statut de véritable mythe n’est pas si lointain, puisqu’il faut remonter à la guerre d’Hiver en 1939, lorsque le pays a été envahi par l’Union soviétique. Dans cette guerre les russes étaient en position de force au rapport de leur effectif humain, à savoir 3 fois plus important que les finlandais. Mais ces derniers ont tout de même triomphé grâce à leur « botte secrète », le sisu !

Leur force mentale, fut la meilleure des armes face à leurs ennemis.

Le sisu est un élément identitaire de la Finlande. Au même titre que les français râlent, les finlandais ont cette pensée du sisu. Évidement ils ont aussi le sauna, le salmiakki (un bonbon de réglisse salé) et les harengs fumés !

S’il fallait vraiment donner un mot équivalent pour une traduction ce serait «  les tripes ».  Facile alors de comprendre certes d’où cette force prend sa source mais surtout que ce concept ne peut s’expliquer que dans la compréhension globale de sa pensée. 

Ainsi il colle à cette croyance qui situe l’origine de la force dans le ventre. A cette force d’autres notions y sont ajoutées telles que la ténacité ou encore l’aptitude à faire face à toute rudesse. Et lorsque nous pensons aux hivers finlandais évidemment nous nous rendons compte que mieux vaut être armé psychologiquement parlant pour traverser ces longues périodes de  grands froids et de manque de lumière. Des mois sans apercevoir le soleil, dans des nuits polaires et interminables, brrr rien que d’y penser nous en sommes frigorifiés !

Cette philosophie de vie s’attaque dès le petit matin, et mieux vaut être prêts messieurs dames car les finlandais voyez-vous se plaisent à débuter leurs journées hivernales par une baignade en eau glacée ! («l’avantouinti »).

Des amateurs parmi vous amis lecteurs, peut-être ?

En été puisque les conditions climatiques se font plus clémentes pourquoi ne pas aller chercher la difficulté ? 

Et bien c’est exactement le programme, puisque beaucoup de finlandais aux beaux jours se retirent trois ou quatre semaines au mokki, un chalet d’été rudimentaire. Il s’agit de renouer avec l’esprit des ancêtres et donc celle aussi du sisu que de développer sa propre résilience par le dur travail de la terre. La vie est dure dans ces chalets de haute montagne, où il s’agit de tout faire par soit même dans des conditions précaires sans le confort moderne et tout ce qui nous facilité la vie aujourd’hui. Pour les finlandais vivre ainsi est un idéal, une sorte de dépassement de soi même dont le sisu est issu.

Étymologiquement, « sisu » dérive d’un vocable finnois qui comporte la notion d’ « intérieur » ou d’ «  intériorité » : il est donc souvent traduit par « cran » ou « force intérieure ».

C’est en résumé cette force de vie, de courage et ténacité que chacun possède en soi. Durant toute son existence chacun doit se faire confiance quant à posséder cette force suffisante et ainsi pouvoir se dépasser et dépasser les épreuves de la vie. Cette pensée se cultive chaque jour à travers les différentes expériences que la vie nous amène à traverser. Se savoir détenteur d’une force presque inépuisable, rassure et donne confiance et de fait permet véritablement d’avancer les yeux grands ouverts au présent et sur les lendemains.

Quelles sont les qualités indispensables pour adopter le sisu ?

Tout un chacun est amener à affronter des défis, or ce mode de pensée qu’est le sisu ne consiste pas du tout à être un « petit soldat » qui affronterait toutes épreuves en mode frontal, tête baissée et de façon obstinée. Bien au contraire les finlandais portent beaucoup d’importance à développer cette force intérieure dans le temps et l’acquisition progressive de nouvelles expériences avec l’acquisition du savoir sur soi et sur la vie que ces dernières impliquent.

Chaque jour qui se lève dans le ciel Finlandais est comme un jour de plus pour s’exercer à son courage, à cultiver cette force qui au fil de ces du temps leur permettra d’être suffisamment ancrés et solides pour faire face aux coups les plus rudes. C’est une manière de renforcer sa capacité à la résilience. 

Le temps et plus exactement la patience est la clef de cette persévérance acquise comme arme intérieure. 

Le quotidien doit être ponctué de petites expériences, mises à l’épreuve de votre courage. 

A ce titre de nombreux finlandais s’adonnent au bain d’eau glacée dès le petit matin. Ces conditions extrêmes forcent à affronter son courage, à tester ses propres limites et se dépasser. Contrairement à ce que vous pourriez penser cela provoque une baisse de l’anxiété. Le stress est souvent dans l’anticipation du moment vérité celui du plongeon mais ensuite les bienfaits sont immenses. Corps et esprits s’alignent pour apaiser leurs tensions. 

Non seulement ce genre d’expérience permet une remise en question mais renforcer confiance et estime de soi. Si chaque jour vous remporter de petits défis que vous vous fixer (à votre juste mesure évidemment !) cela participe à vous voir et sentir dans des situations de réussite. 

Vous comprendrez que ces qualités acquises vous êtes d’autant plus prêt(e)s à faire face à d’autres épreuves potentiellement beaucoup plus stressantes. 

Chaque jour mettre son courage à l’épreuve c’est se préparer à mieux rebondir dans les coups les plus durs et cela allège beaucoup, on se sent plus fort, et donc permet d’être plus audacieux pour entreprendre divers choses dans la vie. 

Pourquoi appliquer le sisu ? 

Être plus fort pour au quotidien pouvoir vaincre chacune des adversités qui se présenterait.

Résister et ne jamais baisser les bras, même quand tout semble perdu d'avance, le champ du possible reste toujours ouvert.

Courage et décision positive duo moteur qui permet d’entrer dans cette nouvelle façon de voir la vie et y être pleinement acteur. 

Aucun exploit héroïque ne serait exigé évidemment mais au contraire il s’agit d’avancer pas à pas au quotidien vers un objectif donné au préalable.

Il faut alors trouver des solutions efficaces à ses problèmes, il faut savoir sortir des sentiers battus et tirer parti de sa supposée "infériorité".

Comme tout humain que nous sommes vous pouvez vous trouver effrayer par l’adversité, mais l’essentiel soit que vous n’en soyez pas complètement tétanisé au point de ne pas pouvoir agir pour vous même et vous vent en aide à vous-même. 

Tout adepte du sisu qui se respecte ne pourrait se sentir complètement tétanisé car au fond de lui il sait qu’il détient cette force du sisu. Alors si cette force est en lui, ne reste plus qu’à exploiter celle-ci, et faire vivre enfin les incroyables pouvoirs qu’elle véhicule.

Et si l’application du sisu donne accès au bonheur ?

En Finlande le Sisu est partout, un fil rouge de la vie à la finnoise. Aucun domaine ne lui échappe tant il est une philosophie de vie. C’est parce qu’il est à ce point inscrit dans le quotidien qu’il façonne la pensée de voir et d’agir. 

Ainsi il allège le quotidien mais aussi plus globalement la vie car il permet de se sentir capable d’affronter les épreuves. De se savoir en capacité « de ». 

Cette philosophie inclut de fixer ses objectifs de les planifier mais toujours à la juste hauteur de ses capacités. Ainsi cela évite une angoisse démesurée face à des objectifs qui seraient trop ambitieux ou encore mal définis. Il s’agit d’atteindre son but étape par étape. 

Se donner cette force d’avancer au quotidien. Chaque jour qui se lève est une occasion de plus d’approcher d’un peu plus près son objectif. 

Vivre avec le sisu, c'est se forcer à sortir de sa zone de confort au quotidien : changer d'itinéraire pour aller au travail, entamer une discussion quand on est timide, sortir prendre l'air même quand il fait nuit et froid...si si chacun en est capable et même vous ! 

Cet inconfort qui peut être vous effraie est en réalité une vraie valeur cultivée par les finlandais. Leur caractère de battants en résulte. Ils s’y « entraînent «  quotidiennement. Ils apprécient de passer des semaines dans des cabanes rustiques sans eau courante l'été, car surmonter cet inconfort et affronter la nature est un beau moyen d’améliorer sa confiance en soi. 

Autre caractéristique du Sisu et non des moindres, c’est la vérité tout simplement. Entretenir des relations honnêtes et intègres : ne pas tourner autour du pot, dire ce qu'on pense, tout en étant respectueux et à l'écoute. Malheureusement beaucoup semblent l’oublier car trop fixer sur leurs objectifs égocentrés mais la pensée finlandaise n’est pas dans cela, elle intègre pleinement la notion d’un partage équitable qui plus est.

Néanmoins l’autre est un être de partage mais sa ligne de vie est à se fixer par soi et seulement soi.

Le sisu donne le courage d'agir, même seul. Il véhicule l'idée qu'il faut faire confiance à son instinct et ce sans chercher absolument la validation des autres. En ce sens, il prône la liberté et l'indépendance. (Cette position n’exclut pourtant pas le partage comme nous l’avons dit car elle n’est pas une position de solitude)

En ce sens si l’on choisit véritablement par soi et en son for intérieur sa ligne de vie et la vie que l’on souhaite vraiment vivre alors il semblerait que ça puisse être une belle définition d’un bonheur trouvé.

Et si vous appliquiez le sinus au travail ?

Cet été d’esprit y est parfaitement adaptable ! Faut-il encore être prêt à se lancer quelques défis !

Serait-il possible pour vous d’aller au travail à vélo ? (Même sous la pluie ou dans le vent évidemment !). Et si vous vous interdisiez l’ascenseur ! 

Quant aux collègues, et même ceux avec lesquels vous semblez avoir le moins d’atomes crochus, vous pourriez vous forcer à faire un pas vers eux et à gérer les conflits, sans fuir, jusqu'à ce que ce que la situation s'apaise.

Autant de points à mettre en place pour continuer sur cette bonne lancée nordique.

La base du sisu : honnêteté + respect, aussi bien envers soi-même qu’envers les autres. Et si malgré cela vous n’arriveriez pas à  passer les tensions dans votre équipe ne soyez pas obstiné, au moins vous avez essayé. 

C’est le principal et en cas d'échec, il faudrait accepter sa défaite avec philosophie sans s'auto-dénigrer, puisque vous avez prouvé que vous étiez capable d'affronter vos problèmes ou vos différends avec vos collaborateurs.

Relisez cela de temps à autre vraiment cela permet de se remettre dans les bons rails !

Vous voilà détenteur du grand secret de nos amis finlandais. A vous de vous en imprégner puis de vous l’approprier si cela vous convient. 

Chaque jour vous apprendrez à devenir acteur de cet art de vivre qui consiste à faire des épreuves de la vie, de véritables opportunités.

Chacun peut s’y adonner à n’importe quel moment de sa vie. Une ténacité mentale et physique permettant de surmonter les défis psychologiques et physiques, voilà ce qu’il vous faut. 

Faites de chaque lever de soleil une opportunité pour défier votre courage… Et c’est tout à fait à votre portée.

Le concept finlandais a déjà quelques adeptes partout dans le monde et en France aussi déjà…

Nous en connaissons qui chaque dimanche matin, toute l’année, et même les pieds dans la neige, plongent tout gaillards en slip de bain dans le canal de l’Ourcq à une température avoisinant les 6°C ! Certes une préparation, physique et mentale est un pré-requis obligatoire, néanmoins après ce plouf en eau glacée où le courage sur soi-même est de rigueur, ces nageurs de l’extrêmes n’en ressortent que plus vivants et souriants à la vie.

Alors parce qu’en chacun de vous sommeille un adepte du sisu qui s’ignore, allons dès demain enfiler notre costume de champion de la vie, de vrai vainqueur !

Elodie Serré (Art-thérapeute ; Olfacto/Aroma thérapeute)