Comment  en finir avec la cellulite ?

Comment en finir avec la cellulite ?

mars 22, 2019 Uncategories 0 Comments

Combien sont-elles à cet instant...combien de femmes se contorsionnent chaque matin devant leur miroir pour observer si ces petits capitons disgracieux ont disparu pendant la nuit ? 

Vous êtes peut-être l’une d’entre elles...et il n’y a pas de mal à ça, car la cellulite est une réserve constitutionnelle à chaque femme susceptible de donner la vie et d’avoir besoin de ressources supplémentaires. Alors ne vous sentez ni victime ni culpabilisante car vous n’êtes pas seule ! 

Cependant sur les 3 types de cellulite existantes, des causes sur lesquels nous pouvons jouer sont en notre pouvoir. Soins naturels, approche globale aromathérapie et suivi nutritionnel, tout cela peut vous permettre de gommer une certaine peau d’orange. 

C’est très exactement de cette fameuse « peau d’orange » dont il va être question ici. Car si cet aspect esthétique peut être gênant pour certaines il peut tout autant virer à l’obsession et au complexe pour d’autres.

Bien heureusement nous voilà et l’on se dit tout sur le sujet pour que dès demain vous repreniez les choses en main pour venir à bout de ces petits capitons qui vous mine le moral.

Quels sont les différents types de cellulites ?

Comment la repérer ?

Quelles sont les solutions ?

Quel est le meilleur soin local ?

Quels sont les différents types de cellulites ?

La cellulite adipeuse :

-Ses caractéristiques : 

Forme de cellulite la plus répandue chez les femmes. Disgracieuse puisque visible à l’œil nu, en pressant légèrement la peau, elle est cependant indolore. La peau est souple et molle mais aucune sensation de chaleur, de douleur ou de tensions particulières ne sont ressenties.

Cette forme de cellulite touche majoritairement les personnes en surpoids. Ceci est dû à une surcharge de cellule dans le tissu graisseux ce qui alors empêche la circulation et l’élimination des toxines. C’est cette fameuse « peau d’orange » qui donne un aspect « bosselé » à la surface de la peau.

-Ses causes :

Une sédentarité, un manque d’activité sportive, et une alimentation déséquilibrée trop riche en mauvaises graisses, sucres raffinés, lactose et sel ainsi que les grignotages sont autant de raisons qui peuvent être à l’origine de cette cellulite.

L’équilibre alimentaire se joue sur la qualité et quantité de ses repas mais aussi sur l’harmonie entre ses propres besoins en rapport à son activité et la quantité de nourriture ingérée.

-Localisation :

Nous ne savons que trop bien où celle-ci peut venir se nicher, n’est-ce pas mesdames ? 

Ventre, cuisses, fesses, hanches, mais aussi genoux. En partie nos formes féminines et généreuses…quelques fois portent les stigmates de notre amour (démesuré ?) pour le chocolat.

-Solutions :

Une cure détoxication serait la bienvenue. Il est impératif d’éliminer l’excès de toxines accumulées en tout premier lieu. 

Bye bye sucre blanc et rapide, graisse saturée, excès de gras, de gluten et de lactose.

Misez sur les fibres des végétaux, les bonnes graisses avec les omégas 3 (poissons gras, oléagineux et certaines huiles telles que noix, lin, capeline, chanvre, colza), ainsi qu’un apport hydrique suffisant.

En parallèle l’activité sportive va devoir avoir la part belle dans votre emploi du temps. Privilégiez un sport d’endurance afin que le corps soit le temps d’aller puiser dans ses réserves de graisses stockées. (Vélo, natation, course, marche nordique, fitness).

Les bienfaits de la musculation ne sont pas négligeable, n’oubliez pas que le muscle brule la graisse. 

Mais attention pratiquer du sport sans une alimentation équilibrée ne sert à rien, 80% se passe dans l’assiette.

Le massage localisé type palper-rouler ce révèle très efficace pour aider à déloger ces amas graisseux. Faites-le à l’aide d’un mélange d’huile végétale (type amande douce) additionnée d’une ou deux huiles essentielles très efficaces. Les huiles seront à déterminer avec un aromathérapeute ainsi que le pourcentage de dilution de celles-ci dans la base végétale.

La cellulite aqueuse :

-Ses caractéristiques et causes :

Quand « adipeuse » rime avec « aqua » cette racine latine commune ne peut que mieux vous orienter sur la nature de cette cellulite. En effet ici l’eau absorbé par le corps n’est pas convenablement évacuée, et stagne dans les tissus. 

Plus communément appelée « rétention d’eau » elle touche en revanche indolore.

-Sa localisation : 

En règle générale elle prend forme dans de petites bosses en relief logées sur les cuisses, les mollets, les chevilles et au niveau inférieur des bras. Les femmes minces et/ou ayant des soucis de circulations. 

-Les Solutions :

Attaquez-vous à la source du problème et donc votre apport hydrique. 1,5litre par jour c’est la recommandation. Veillez à ne pas passer en deçà ni même trop au-dessus. Afin d’optimiser l’élimination combinez vos boissons entre eau, thé et infusions. Le thé vert notamment à un pouvoir detoxifiant, diurétique tout en apportant des antioxydants. 

Dans votre assiette diminuez au mieux la consommation de sel, qui retient l’eau en la stockant dans les tissus de l’organisme. La salière est un réel ennemi. Misez sur les herbes, les épices, les algues en paillettes, nombreuses sont les astuces pour donner du goût et de la couleur tout en diminuant le sel dans votre alimentation. Tout comme le sel, tenez à distances tous les sucres rapides et raffinés. 

Accordez une place de choix aux végétaux. Fruits et légumes aident à detoxifier et éliminer le trop d’eau et notamment en lisant sur des fruits et légumes diurétiques tels que la tomate, la carotte, le concombre, l’ananas, le pissenlit, le fenouil…

Les sports d’endurance permettent une meilleure circulation en tous points. Circulatoire, lymphatique, énergétique… (marche, vélo, natation…). En opposition certains sports plus violents en ce sens qu’il sont qualifiés de « sports de pression » sont à éviter. (Jogging, tennis, handball)

Ici encore le massage se révélera efficace. Toujours ce fameux « palper - rouler » ou les (auto ) massages manuelle

La Cellulite fibreuse :

-Ses caractéristiques :

Cette forme de cellulite est d’autant plus handicapante pour toute femme. Elle est « capitonnée », rendant la peau dure, rigide et surtout douloureuse. Installée depuis longtemps, elle est une forme plus que difficile à déloger.  Elle se définie dans son mécanisme par un emprisonnement des cellules graisseuses dus à la multiplication des fibres de collagène. Ainsi il va falloir s’armer de patience et d’efforts pour améliorer cette situation. Mais ceci reste possible.

-Ses causes :

Très souvent elle survient chez les femmes en période de ménopause. Une faible activité physique couplée à une alimentation déséquilibrée suffise à faire flamber le phénomène. Tout en sachant que la chute hormonale n’y est pas pour rien non plus!

-Sa localisation :

C’est bien ici que la célèbre « culotte de cheval » prend tout son sens et endosse le rôle phare. En effet cette cellulite à pour terrain favori cuisses et fesses.

-Les solutions :

Réadapter son régime alimentaire en faisant la part belle aux végétaux (fruits et légumes). Boire suffisamment et prendre en supplément des compléments alimentaires favorisant le drainage.

Se remettre au sport. En douceur en termes de nombre de séances par semaine et de leur durée car les sports recommandés ici sont intensifs. (Palming, Cardio, musculation…)

Avant ces séances de sport et entre celles-ci pratiquer un massage aidant le corps à déloger cette cellulite bien ancrée.  

Comment la repérer ?

On ne vient pas à bout d’un inconnu... autant dire que pour dompter cette vilaine cellulite mieux vaut savoir qui se cache vraiment sous ces petits capitons disgracieux. 

Alors observons de plus près :

La cellulite adipeuse : toute en discrétion.

Plutôt molle et indolore, elle se remarque lorsque vous pincez votre peau. 

Pourquoi ? Tout simplement (si vous accordez ce terme !) par manque d’activité physique et une légère tendance aux kilos superflus. Une accumulation de cellules graisseuses dans l’hypoderme (couche située sous le derme) empêche vos toxines d’être éliminées survient alors une inflammation. Ces petits gonflements inflammatoires modifient l’aspect de la peau. Conclusion la peau d’orange s’installe !

La cellulite aqueuse : devient bien visible.

Ici, inutile de pincer la peau elle se voit à l’œil nu. Indolore mais gênante elle est généralement couplée à une sensation de jambes lourdes fortement désagréable.

C’est pourquoi nous savons qu’elle est clairement liée à des problèmes de circulation veineuse et lymphatique, donc de rétention d’eau. L’eau dont éliminée s’accumule dans les tissus et forme les capitons de cette cellulite.

La cellulite fibreuse : très douloureuse

Bien ancrée depuis longtemps, elle est d’aspect dur et douloureuse. Accumulation de mauvais comportements tels le manque de sport, un mode de vie trop sédentaire et une alimentation déséquilibrée souvent trop grasse et sucrée.

Le collagène qui entoure les cellules graisseuses dans l’hypoderme durcit. Il en vient à coincer la graisse sous la peau. La cellulite est alors incrustée…et devient difficile à déloger !

Quelles sont les solutions ?

Cellulite adipeuse :

-Une détox de tout votre organisme afin qu’une fois les toxines éliminer l’inflammation aille en diminuant.

-Rééquilibrer son alimentation. Gare aux sucres rapides et au mauvaises graisses, sachez repérer et consommer des oméga 3 e quantité suffisante. Ceux-ci outre de nombreux bienfaits ont un effet anti-inflammatoires.

-Pour toucher les zones de graisses stockées misez sur un sport d’endurance. 

-Chaque jour exercer vous au massage « palper-rouler »

Cellulite aqueuse :

-1,5 litre par jour, telle est la norme d’un apport hydrique convenable. Eau, infusion, thé vert, roiboos…nombreux sont les breuvages qui favorisent le drainage.

-Végétaux diurétiques, tout en évitant le sucre rapide. Et surtout penser à bien réduire sa consommation en sel. (Prenez garde à tous les sels cachés dans l’agroalimentaire !)

Bon nombre de fruits et légumes contiennent des substances augmentant la production d’urine alors pensez aux tomates, au concombre, au fenouil, à la carotte crue, aux cerises. Ils différent à chaque saison mais sont présent toute l’année chacun leur tour.

-Le sport sans pression sur le système circulatoire. Proscrire des activités tels le tennis ou le jogging. En outre misez sur l’endurance en douceur, piscine, marche, vélo…

-le massage toujours l’éternel « palper-rouler »

Cellulite fibreuse :

-Augmenter son apport hydrique journalier et notamment en choisissant aussi des fruits et légumes diurétiques. A cela certains compléments alimentaires naturels peuvent être ajoutés afin de booster le drainage.

-Le sport plutôt cardio et musculation.

-le massage avant l’effort sportif pour aider à tenter de déloger cette cellulite incrustée. Le massage se pratique toujours avec une base d’huile végétale pour faciliter le mouvement. De plus un aromathérapeute sera vous conseiller les bonnes huiles essentielles à y ajouter afin d’optimiser les effets de l’ensemble. Adressez-vous à un professionnel car le pourcentage de dilution est important et l’on ne peut s’improviser dans ce domaine.

Quel soin local adopter ?

Le soin s’articule autour d’un ingrédient e choix, une pro en la matière .Nous parlons évidemment de l’huile vierge d’Amande Douce. Avant toutes choses, n’oubliez pas que cette huile est précieuse, demande beaucoup de travail en amont et doit être de qualité pour être efficace. Elle doit impérativement comporter les mentions « vierge », « de première pression à froid ». « Non hydrogénée » évidemment, sa couleur n’en est que plus dorée et sa qualité optimale. Une huile d’amande douce à un certain prix tout à fait justifier par son caractère précieux et rare. Chez Saadhia nous avons pu sélectionner une huile d’amande douce irréprochable, un vrai trésor de beauté et de santé qui aura parfaitement vous satisfaire et même faire des envieux autour de vous. Ne soyez pas égoïstes faites partager vos sources d’approvisionnement.

Une fois l’huile vierge d’Amande douce en poche, adressez-vous à un aromathérapeute afin d’y ajouter les huiles essentielles correspondant à votre type de cellulite. 

Pour exemple dans certains cas le géranium ou la marjolaine peuvent favoriser l’élimination de l’eau. Les agrumes booster la circulation (mais attention ils sont photo sensibilisants).

Il faut prévenir tout en délogeant les capitons déjà formés.

Le massage soir et matin au minimum de 5 minutes et assez énergiquement. Il faut les déloger ces capitons, ils sont coriaces ! Mais vous serez gagnante, soyez juste patiente et assidue dans vos soins. Le massage s’inspire du fameux palper rouler sans oublier de pincer un peu la peau sans vous faire lampe tout de même ! Pincez successivement plusieurs morceaux de peau de manière à former des plis et faites rouler de bas en haut en exerçant une pression ni trop forte ni trop faible.

Le plus de l’huile d’amande douce hydratera votre peau magnifiquement laissant un hâle brillant et une peau raffermie qui vous rendra belle et de mieux en mieux dans votre corps, d’abord pour vous même. Et se plaire à soi c’est ensuite plaire aux autres.

En journée bouger au plus possible, de stagner par trop assise dans la mesure du possible et surtout évitez les jambes croisées.

Et aux beaux jours finir sa douche à l’eau froide est impératif. Le froid resserre les veines, relance la circulation et raffermit les tissus. C’est tout bénéfice !

Et bien vous voilà rassurées mesdames. Vous pouvez dès à présent sécher vos larmes et vous mettre en posture de guerrière prête à venir à bout de ces méchants capitons qui jusqu’à lors vous empoisonnaient la vie. Armez-vous e patiente et d’assiduité dans les soins et tout se passera bien. Dans quelques temps on ne parlera plus de votre cellulite mais simplement de votre sourire retrouvée, de vous comme respirant le bonheur et l ‘épanouissement personnel !

Elodie Serré (Art-thérapeute ; Olfacto/Aroma-thérapeute)